LES APPLICATIONS DE RENCONTRES SONT-ELLES TOUJOURS PLÉBISCITÉES PAR LES JEUNES

Les applications de rencontres sont-elles toujours plébiscitées par les jeunes ?

Le premier site de rencontre a vu le jour en 1993. Près de 30 années ont passé et le concept séduit plus que jamais ! Il en existe des divers, des variés et chaque jour voit son lot de nouveautés débarquer ! Mais les jeunes générations sont-elles friandes de ces rencontres connectées ?

Tête à tête a mené l’enquête !

Et bien OUI chers amis ! La Gen Z (Personnes nées à partir de 1995) alimente, elle aussi, le nombre grandissant de connections aux applications de rencontres. Selon des statistiques dédiées aux Dating App dans le monde, ce n’est pas moins de 370 millions d’utilisateurs que l’on pourrait recenser en cette fin d’année. Il n’est donc pas surprenant de voir ce jeune segment de la société représenter un nombre exponentiel de connectés !
Ce qui a surtout attiré notre attention, ce sont les raisons qui conduisent les
jeunes générations à l’utilisation des applications.
Vous allez vite le constater, elles peuvent différer de leurs ainées…

La virtualité : Le pansement du confinement

Nous avons rencontré Lina, pétillante Genevoise de 24 ans, qui nous a expliqué les raisons de son arrivée parmi la communauté des « Love connectés ». « Je n’avais jusqu’alors jamais ressenti le besoin d’utiliser les applications de
rencontres. J’avais même l’impression que c’était un peu le dernier recours à employer ! Ma vie sociale et amoureuse était alimentée par mon école de commerce, mes amis et tous les événements auxquels je participais. Puis le confinement est arrivé… Et ma vision a évolué »
Et pour cause ! Le Covid a plongé tous les célibataires et ce, quelle que soit la génération, dans la solitude du confinement. L’envie de se connecter à d’autres personnes n’a jamais été aussi prononcée ! Il semblerait donc que cette période peu généreuse en rencontres spontanées ait incité les jeunes réfractaires à débarquer sur les applications pour combler un besoin d’interaction.

LES APPLICATIONS DE RENCONTRES SONT-ELLES TOUJOURS PLÉBISCITÉES PAR LES JEUNES-1

Une utilisation décomplexée

« J’ai commencé à naviguer sur les applications de rencontres par curiosité et pour combler l’ennui. Je n’avais aucun but précis en tête. Puis je me suis prise au jeu ! »
L’absence de pression sociale liée au jeune âge, mais également l’évolution des codes amoureux, semblent octroyer à la génération Z une vision décomplexée du statut de célibataire. Il n’est donc pas étonnant de retrouver la curiosité comme élément déclencheur des inscriptions sur les applications. Notons également que, comme bon nombre de ses pairs, Lina envisageait les sites de rencontres comme : « Le dernier recours à employer » La raison ? Les jeunes générations ne sont pas aussi sélectives que leurs
ainées ! Un constat expliqué par leurs expériences encore peu entachées de déceptions variées et qui invitent à une ouverture d’esprit plus élargie. Elles se sentent par conséquent moins concernées par la fonction nécessaire pour matcher : La sélectivité !

La virtualité : Gage de sincérité

« La vie a peu à peu repris, mais je continue de fréquenter les Dating App. C’est devenu un passe-temps mais également l’occasion d’y retrouver des personnes avec qui j’ai des affinités. »
Une étude a récemment révélé que La Gen Z considère les interactions par écrans interposés plus importantes et authentiques que dans la vie réelle. Il n’est donc pas surprenant de constater que les liens tissés sur les applications de rencontres ne soient pas uniquement amoureux.
Certains d’entre eux ne se concluront même jamais par une rencontre réelle. Ces échanges 2.0 semblent être propices aux confidences et à plus de
spontanéité. Les applications de rencontres nourrissent donc des attentes grandissantes d’un réseau élargi tout en répondant aux besoins de connectivité. Une chose est sûre, quelle que soit la raison de l’adhésion, les sites de rencontres ont encore de beaux jours devant eux !