Tout ce qu’on a appris sur l’amour en regardant PoldarkTout ce qu’on a appris sur l’amour en regardant Poldark MAGAZINE

Tout ce qu’on a appris sur l’amour en regardant la série Poldark

Si vous préférez les livres aux séries, sachez que cette dernière est adapté des livres écrits par Winston Graham dans les années 1945 !

 

Synopsis

Ross Poldark a quitté son amour d’enfance et sa région des Cornouailles pour s’engager dans l’armée anglaise lors de la Guerre d’Indépendance aux futurs États-Unis. Nous sommes donc en Angleterre, à la fin du 18ème siècle.

Ross est donné pour mort, et la vie se poursuit.

Lorsqu’il revient enfin, il ne retrouve rien de ce qu’il a quitté. Son père est mort, les mines de cuivre, de fer et d’étain, propriétés du défunt sont au bord de la faillite, et son amour de toujours, Elizabeth, va se marier, avec un cousin qu’il considère comme son frère.

De l’Histoire, des costumes, un humour anglais, des personnages avec des forces et des failles, de l’amour : vous allez être révoltés, attristés, sous le charme, en somme totalement passionnés !

 

Un amour d’enfance ne s’oublie pas

C’est un fait et non une fatalité. Un amour d’enfance peut rester beau, pur, innocent. Il devient dangereux lorsqu’on garde en soi l’idée, l’image, de n’être pas allé « au bout ». Si vous continuez de désirer une personne, de regretter de n’avoir pas donné une chance à votre histoire, d’imaginer ce que cela aurait pu être : vous vous empêchez de vivre.

Si vous êtes de plus, dans le cas de Ross, marié à une autre personne : vous lui êtes infidèle par la pensée car vous n’êtes pas à « il/elle » entièrement, comme vous devriez l’être.

Si vous n’êtes pas marié et que vous pensez aimer votre amour d’enfance : foncez. Ce ne sera peut-être pas l’amour de votre vie, mais vous aurez essayé et surtout, vous n’aurez pas de regret.

Si vous êtes en couple et que votre amour d’enfance est encore logé dans un coin de votre tête : posez-vous la bonne question : êtes-vous prêt à risquer votre histoire actuelle pour votre amour d’enfance ? Il n’y a pas de retour en arrière possible. Vous devrez faire un choix.

Penser à vos anciennes histoires n’est pas une erreur. Cela permet de faire le point sur les erreurs à ne pas refaire. Cela permet d’avancer, de grandir, d’évoluer. Aimer une personne c’est continuer de grandir à ses côtés. Ne vous excusez jamais de votre passé, c’est lui qui vous a construit.

Méfiez-vous seulement de l’eau qui dort.

Dans le cas de Ross et Elizabeth, la rupture n’a pas été décidée par eux. C’est la raison pour laquelle il est si dur, pour eux deux, de se voir. Ils sont tous deux désespérés de toujours s’aimer.

Continuez de grandir avec vos souvenirs mais ces derniers ne doivent pas un frein. S’ils le deviennent, c’est qu’il y a un problème ! (Ross met beaucoup trop de temps à s’en rendre compte !!)

Avoir conscience de la tentation, et s’en éloigner

Ross va tomber amoureux d’une autre femme sans pour autant quitter la Cornouailles. Il reste donc le voisin de son premier amour qu’il continue malgré tout d’aimer.

Ross ne peut quitter la région. Il tente en effet de contrer la révolution industrielle et sauver les emplois du minerai. Il ne peut donc s’éloigner d’Elizabeth et faire le deuil de cet amour impossible. Il se heurte donc régulièrement à cet amour réciproque qui le brise.

Aujourd’hui, nous serions tentés de lui conseiller de s’éloigner, de ne plus s’approcher de cette belle maison voisine. Mais l’époque, les convenances, l’immobilisait.

Ross aime son épouse mais n’arrive pas à être à 100 % avec elle. Il garde un pied dans le passé et se précipite chez son cousin dés qu’Elizabeth se trouve dans une mauvaise passe. Cela ne peut marcher. Cela fait au moins 3 malheureux. Sans parler du cousin qui se doute bien de quelque chose…  Si vous vous retrouvez un jour dans un triangle amoureux semblable : fuyez ! Changez de pays (commencez peut-être par un département) !

 

Rassurer l’autre, toujours

L’épouse de Ross, Demelza, est fille de mineur. Elle vivra toujours dans la honte de sa petite condition et craindra toujours de décevoir Ross. Ce dernier n’est pas assez présent, trop tourmenté par les affaires des mines et par Elizabeth.

Demelza perdra confiance en Ross, et en tout ce qu’ils auront construit.

Femmes, comme Hommes, nous avons besoin d’être rassurés par l’autre, pour avancer. Compliments, félicitations, encouragements, les mots doivent sortir pour entourer la personne que vous aimez et faire que votre couple se porte bien. Ils semblent cachés, mais ce sont bien des mots d’amour.

L’amour se travaille. Un couple est constitué de deux personnes. Il faut être deux pour avancer, se respecter, s’écouter, se parler, se rassurer : s’aimer.

 

Dans Poldark, l’amour n’est pas tout blanc,  ni tout noir. Vous allez aimer comme détester chaque protagoniste. Ils ont cette particularité, assez rare à l’écran, d’avoir autant de forces que de failles. Ils font des erreurs, beaucoup, nous montrent que rien  n’est acquis, que l’amour se construit loin de la passion, au calme, au creux du cœur.

Ajoutez-y une belle musique et ces paysages qui vous donneront envie de courir acheter un billet d’avion pour les Cornouailles: enjoy Poldark ! (En cette saison, c’est idéal ! Un plaid, un thé ou un café bien chaud … Vous n’allez plus quitter votre canapé !)